Une vue nette, sans lunettes, s’explique par le fait que la lumière qui arrive sur l’oil et traverse la cornée, la pupille et le cristallin, est projetée parfaitement sur la rétine. Si la cornée n’est pas parfaitement ronde, trop cambrée ou trop plate par rapport à la longueur de l’oil, les rayons lumineux sont focalisés devant ou derrière la rétine, et l’image obtenue est floue. Ces anomalies ‘réfractives’ sont appelées myopie, hypermétropie ou astigmatisme.

Anomalies réfractives

Myopie : dans un oil myope, les rayons lumineux sont focalisés devant la rétine. En d’autres termes, l’oil est trop long. Il est possible de corriger ce problème en rendant la cornée plus plane.


Hypermétropie : dans un oil hypermétrope, les rayons lumineux sont focalisés derrière la rétine. En d’autres termes, l’oil est trop court. Il est possible de corriger ce problème en rendant la cornée plus cambrée.

 

Astigmatisme : dans un oil astigmate, la cornée n’est pas parfaitement ronde. Les rayons lumineux qui arrivent alors dans l’oil ne sont pas tous focalisés sur le même foyer. Il est possible de corriger ce problème en rendant la cornée plus ronde.

Solutions

Différentes interventions chirurgicales, regroupées sous le terme de chirurgie réfractive, sont effectuées régulièrement permettant de libérer en partie ou totalement les patients de leurs lunettes ou verres de contact (ou/d’annuler la nécessité du port de lunettes ou de verres de contact). Deux de ces interventions les plus fréquemment utilisées sont: les traitements au laser Excimer et la pose de lentilles intra-oculaires (implants intra-oculaires du phake).

Laser Excimer : le laser retaille la forme de la cornée, de telle sorte que la lumière soit mieux focalisée sur la rétine. Ce laser Excimer de haute technologie est particulièrement efficace pour améliorer la vision, indépendamment de lunettes ou de lentilles. Pour la majorité des patients, la procédure LASIK constitue la méthode préférentielle. Bien que la kératectomie photoréfractive (PRK) ait fait preuve de ses qualités lors des débuts du laser, notamment pour les faibles myopies, nous préférons actuellement la technique LASIK plus récente parce que la guérison est plus rapide, généralement sans douleur et avec un minimum de gêne. En outre, elle permet une récupération très rapide de la vision, en quelques heures. Il est ainsi possible de reprendre très rapidement ses activités habituelles.

Implant intraoculaire du phaque: en cas de myopie très importante (généralement supérieure à – 10 dioptries) ou d’hypermétropie importante (généralement supérieure à + 5 dioptries), votre ophtalmologue peut préférer l’implantation d’une lentille intraoculaire, sans l’extraction du cristallin

Bioptique: comme le calcul de la puissance de l’implant intraoculaire n’est pas optimal, et que la correction peut donc être trop ou trop peu importante, on peut combiner les deux techniques ci-dessus pour arriver à un résultat optimal en cas de myopie ou d’hypermétropie importante. Cette combinaison est appelée ‘bioptique’.